Bienvenue chez portative

Publicités

Dix raisons pour aimer ou pour détester les romans de Jeanne Cordelier

Voici les dix raisons données par un lecteur:

  1. Elle a l’art de raconter l’inracontable.
  2. Elle écrit tout haut certaines choses que certaines gens pensent tout bas.
  3. Elle décrit, pour les avoir elle-même grimpés, tous les barreaux de l’échelle sociale, des plus bas aux plus élevés
  4. Elle prouve qu’on peut réinventer la langue française aussi bien que Céline sans pour autant haïr une partie de l’humanité.
  5. Elle force à chercher certains mots dans des dictionnaires, mais seuls les ignorants peuvent croire qu’elle les a inventés.
  6. Elle montre que la poésie n’est pas seulement dans les PEAU-AIME, mais aussi dans une infinité de petits détails quotidiens.
  7. Elle brode sans amertume sur quatre thèmes éternels de la littérature, l’Amour, la Mer, la Mère et la Mort.
  8. Elle ne prend pas, pour créer une intrigue ou un suspense, la distance d’un narrateur objectif ou d’un Dieu omniscient: elle fait partager à ses lecteurs la subjectivité de drôles de personnages: la lire vous expose à devenir quelqu’un d’autre.
  9. Elle rêve d’un monde où tous les êtres humains accorderaient le même  respect à leurs semblables, et même à leurs dissemblables.
  10. Elle a vécu et voyagé dans de nombreuses parties du monde. Et, bien que littéralement intraduisible elle a pourtant déjà été traduite en plusieurs langues.

P.S. Cette liste est loin d’être exhaustive parce que je n’ai lu avec attention que dix romans écrits par elle. Je voudrais aussi signaler, détail qui n’est pas anodin,  qu’elle écrit aussi bien au masculin qu’au féminin.

Je relis, persiste et signe
Marc Albert-Levin
3 mars 2012 à 23h33